Durant les travaux de rénovation, de nombreuses tâches peuvent être réalisées, notamment l’aménagement des combles. Avant de vous lancer dans la mise en œuvre de votre projet, voici 4 points à découvrir sur le sujet.

L’étude de faisabilité de l’aménagement des combles

Avant de procéder à l’aménagement des combles, assurez-vous qu’ils sont aménageables. En réalité, l’aménagement des combles est possible lorsqu’il y a au moins une hauteur sous plafond de 1,80 m. La toiture doit également présenter une pente supérieure à 30°. Dans le cas où la pente de votre toit est inférieure à 35°, prévoyez la surélévation de votre bâtiment. La pente idéale pour réussir l’aménagement des combles est de 45°.

Pour aménager des combles, vous devez également disposer d’une charpente traditionnelle. Celle-ci est uniquement conçue pour accueillir un plancher.

Si ces conditions ne sont pas respectées, vous devez demander un permis de construire afin de changer l’inclinaison de votre bâtiment, de surélever votre bâtiment et de transformer votre charpente.

Les règles sur l’aménagement des combles

Certaines règles régissent l’aménagement des combles. Par exemple, la hauteur sous plafond doit dépasser les 1,80 m. Le cas contraire, abandonnez votre projet. Si vous envisagez d’installer des fenêtres, référez-vous au plan d’occupation des sols à consulter auprès de votre mairie.

Dans le cas où la surface supplémentaire se situe entre 5 et 40m², déclarer les travaux auprès de la mairie est une obligation. Une déclaration des travaux est aussi indispensable si vous modifiez la structure porteuse de votre bâtiment. En revanche, dans le cas de l’aménagement des combles au-delà de 40 m², vous êtes obligé de demander un permis de construire.

Pour l’aménagement des combles d’une surface supérieure à 150 m², avoir recours aux services d’un architecte est obligatoire. Si votre bâtiment se trouve dans une zone protégée, une autorisation des Bâtiments de France est indispensable.

Les différents travaux d’aménagement des combles

L’aménagement des combles implique des travaux d’isolation. En effet, afin de créer un espace de vie confortable, il faut limiter les courants d’air au niveau des combles. Vous avez le choix entre l’isolation par l’intérieur et par l’extérieur.

Afin que votre nouvelle pièce soit éclairée, pensez à l’installation des différents équipements électriques tels que les points d’éclairage, les prises de courant, les interrupteurs et les câbles électriques.

La pose de fenêtres est aussi indispensable lors de l’aménagement des combles. Sur une toiture en pente de 20° à 90°, la fenêtre de toit est la meilleure solution. De plus, elle offre plus de luminosité qu’une lucarne. Cependant, cette dernière est parfaite si vous souhaitez gagner plus de surface habitable. Contrairement à une fenêtre de toit, la mise en place de lucarne exige un permis de construire. Selon la taille de votre lucarne, la TVA varie entre 5,5 % et 20 %.

L’accessibilité est un autre point à considérer durant les travaux d’aménagement des combles. Vous avez le choix entre une échelle et un escalier. Vous pouvez opter pour un escalier colimaçon, un escalier droit ou un escalier tournant.

Le prix de l’aménagement des combles

S’il s’agit de quelques travaux légers, l’aménagement des combles coûte entre 500 et 900 par m². En revanche, dans le cas d’un aménagement complet des combles, le coût varie entre 900 et 1 500 par m².

Si vous habitez à Ivre et que vous envisagez d’aménager vos combles, prenez contact avec GOSSELIN RODOLPHE. C’est une entreprise spécialisée dans les travaux de construction et de rénovation. Ainsi, elle peut s’occuper des travaux de maçonnerie, de couverture, d’isolation, de menuiserie et d’aménagement des combles. Vous pouvez lui confier aussi les travaux d’électricité générale, de dallage et de carrelage.