L’exposition au plomb, même à d’infimes quantités, peut entraîner de graves conséquences sur la santé. Mais le plomb, qu’est-ce que c’est en réalité ? Quelles sont les réelles conséquences sur la santé humaine ? Et comment réduire les risques ? Focus sur l’intoxication au plomb.

Le plomb, c’est quoi ?

Le plomb est un élément chimique issu de la famille des cristallogènes et présent dans l’écorce terrestre. Il se présente sous plusieurs aspects. Le plus souvent, il prend la forme d’un métal noir et grisâtre de forte densité. Mais il peut aussi être sous-forme de céruse, de phosphates et de sulfure.

Les différents usages du plomb

Apprécié pour sa malléabilité et sa résistance à la corrosion, le plomb a été utilisé dans plusieurs secteurs : exploitation minière, métallurgie, activités de fabrication, etc. Nous pouvons aussi le retrouver dans de nombreux produits : peintures, vaisselles en cristal, munitions, glaçures céramiques, bijoux, jouets, médicaments traditionnels, produits cosmétiques non réglementés, etc. L’eau potable peut aussi contenir du plomb car elle est acheminée dans des canalisations faites ou soudées avec ce métal.

Les risques sur la santé

Les conséquences de l’exposition du plomb sur la santé humaine sont nombreuses et dangeureuses. En effet, elle peut provoquer des vomissements, de la diarrhée, des convulsions, le coma et même la mort. L’exposition au plomb peut aussi être la cause de la perte d’appétit, les douleurs abdominales, la constipation, la fatigue, l’insomnie, l’irritabilité et les maux de tête. Ce sont les nourrissons et les enfants qui sont les plus vulnérables à ce phénomène. L’exposition au plomb représente également un danger pour la santé de la femme enceinte et du futur bébé.

Les mesures de prévention

Afin de réduire au maximum les risques d’exposition au plomb, il est essentiel de prendre certaines mesures, dont les plus importantes sont :

  • le remplacement des produits contenant du plomb par des produits moins toxiques
  • le respect de règles d’hygiène très strictes

Les mesures de dépistage

Les symptômes d’une intoxication au plomb ne sont pas toujours détectables. Il faut faire un prélèvement sanguin pour voir si l’on est contaminé ou non. Les recommandations de dépistage diffèrent selon les pays. Néanmoins, un dépistage est recommandé chez les nourrissons, les enfants ainsi que les femmes enceintes.

N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous constatez un ou plusieurs des signes liés à l’intoxication au plomb.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *