Avez-vous l’impression que votre facture en chauffage crève- le plafond ? Cela peut sans doute provenir d’un grenier mal isolé. Que vous fassiez le travail vous-même ou que vous le confiiez à un entrepreneur, vous en tirerez un avantage immédiat et à long terme. Lorsque vous commencerez à planifier l’isolation de votre grenier, tenez compte des facteurs suivants.

Les différents types d’isolation

Il existe de nombreux types d’isolation différents, qui sont tous disponibles sur le marché. Pour les recoins les plus étroits du grenier, de nombreuses personnes choisissent une isolation en vrac. Le plus courant, cependant, est l’isolation de type couverture, faite de fibre de verre ou de laine de roche. Le matériau est disponible en rouleaux ou en carrés, et pour la commodité des entrepreneurs et des bricoleurs, il est pré-dimensionné pour s’adapter à la plupart des montants, chevrons et solives. Pour colmater les fuites d’air autour des cheminées, des éléments de plomberie ou de tout autre matériau similaire qui pénètre l’enveloppe du bâtiment, faites appel à un professionnel qui appliquera une mousse isolante en spray à cellules fermées ou ouvertes.

L’importance de la ventilation

Cela peut sembler contre-intuitif, mais si l’isolation des combles est essentielle, la ventilation des combles est tout aussi importante. Sans ventilation, l’humidité peut s’accumuler et se condenser, ce qui finit par faire pourrir l’isolation et compromettre l’intégrité de la structure. De plus, la ventilation contribue largement à neutraliser la menace saisonnière que représentent les barrages de glace, qui peuvent causer des dommages importants et coûteux.

Certains experts ne tiennent pas compte de la valeur des évents de grenier, en particulier dans les régions à climats chauds. Cependant, la plupart s’accorde à dire que les aérations dans les combles non seulement rendent la maison plus confortable, mais préviennent également les problèmes potentiels. Le grenier typique comprend une ventilation à trois endroits : sur les pignons, le long du faîte du toit et dans les soffites. Si vous prévoyez d’installer un système d’isolation des combles, il est logique de penser aussi à la ventilation.

Avant de commencer

Avant d’entamer le processus d’installation, quel que soit le type d’isolation choisi, prenez le temps de faire quelques travaux de préparation. Dans les greniers sans éclairage branchez une lampe de travail temporaire à clipser. Une fois que vous pouvez voir ce que vous faites, recherchez la décoloration ou tout autre signe de fuite du toit. Faites toutes les réparations nécessaires avant de continuer. Là où il n’y a pas de plancher, posez des panneaux de contreplaqué, afin de disposer d’une plateforme sûre et confortable pour travailler. Enfin, n’oubliez pas que la plupart des produits d’isolation libèrent des particules dangereuses. Si vous choisissez d’isoler le grenier vous-même, il est impératif de porter un équipement de protection complet et un masque anti-poussière.

Conseils utiles

Pour que l’isolation de vos combles se déroule dans les meilleures conditions,voici quelques conseils utiles.

Appelez un inspecteur

Si possible, engagez un auditeur énergétique qui pourra vous indiquer le niveau d’isolation nécessaire et localiser les éventuelles fuites afin de les colmater.

Éliminez les mauvais éléments

Vérifiez l’isolation dont vous disposez déjà et retirez les matériaux comprimés, tachés d’eau et moisis. Si votre maison a été construite avant 1990 et que ce que vous avez a des taches brillantes, effectuez un diagnostic d’amiante.

Achetez un sac supplémentaire

Pour déterminer la quantité de matériaux dont vous aurez besoin, mesurez la superficie du grenier ou du toit. L’étiquette du produit vous indique le nombre de sacs nécessaires pour certaines valeurs R et pour couvrir une certaine superficie. Procurez-vous toujours un sac ou un rouleau supplémentaire afin de ne pas vous retrouver à court de matériel en plein travail .

Catégories : Non classé