Avant son coulage, les armatures pour béton sont posées pour le rendre fort et résistant à la charge. Souvent métalliques, elles doivent être réalisées avec certaines techniques de mise en œuvre afin d’obtenir de meilleurs résultats.

La formation du béton

A titre d’information, le béton mélangé avec l’armature produit le béton armé. Et celui-ci se trouve dans la classe des matériaux les plus prisés dans le monde.

Etant une pierre reconstituée, le béton est utilisé dans tous les types de constructions. Dans sa composition, on peut trouver un mélange d’agrégats de tailles variées, à savoir le gravier, le sable, des morceaux de roche écrasés, du verre recyclé, différents éléments qui proviennent du béton recyclé, etc. On peut aussi y ajouter du ciment, une poudre minérale qui vient d’une procédure industrielle utilisant des calcaires et des argiles. Ce mélange est encore mixé avec de l’eau claire pour obtenir une pâte facile à poser et qui va durcir après séchage.

Tous ces éléments rassemblés vont former un matériau composite pratique, durable, et suffisamment résistant à la compression, à condition que les dosages soient bien respectés et avec quelques adjuvants qui peuvent modifier les propriétés des ciments.

En tout cas, une société spécialisée dans l’armature en béton comme ARMAT AUVERGNE peut vous aider dans la composition de votre béton, avec les bons ingrédients et le bon dosage.

Les armatures pour béton

Bien que le béton reste solide face à la compression, il résiste moins lorsqu’il est soumis à des tensions. Par conséquent, un autre élément doit être uni avec le béton pour équilibrer ce défaut. L’idéal est que cet autre élément a une grande résistance en tension, tout en étant économique en vue de ne pas gonfler le coût du béton, et surtout durable comme le béton.

Faire couler le béton autour des barres d’armatures en acier est une technique qui peut résoudre ce problème. Ces barres doivent être rattachées les unes aux autres à l’aide d’une soudure ou par un lien mécanique. Une fois que le mélange des différents ingrédients forment le béton, il va durcir autour des barres, et le nouveau matériau composite qui est le béton armé est créé.

La pierre reconstituée dont l’eau, le ciment et les agrégats garantit la résistance à la composition, tandis que l’acier permet de résister à la flexion et à l’étirement.

Les différentes armatures en béton

Plusieurs formes telles que les treillis soudés et l’acier pour béton barres ont été élaborées, visant à faciliter la mise en œuvre du béton armé. Pour les petits projets, elles sont disponibles en magasin de bricolage. Toutefois, elles peuvent aussi être fabriquées en fonction du plan dressé par le client pour les travaux de génie civil et les grands buildings. Parfois, le fabricant dispose d’un catalogue dans lequel vous pouvez choisir parmi une large gamme d’armatures, surtout pour les projets moins compliqués comme la construction de maisons individuelles.

Par ailleurs, les armatures doivent être conformes à la norme NF EN 10080. Par exemple, pour réaliser une armature, il est déconseillé d’utiliser de l’acier de récupération dont les propriétés ne sont pas connues.

La pose des armatures en béton

Dans le cas des ouvrages simples, le coulage d’un béton armé peut être réalisé par soi-même. Il suffit de prendre des précautions d’usage.

Pour couler ou cintrer une barre, il faut faire très attention à ne pas l’endommager. La distance entre l’armature et le parement exposé du béton doit être d’une quantité suffisante afin qu’il ne soit pas exposé à la décomposition. Il est aussi très important de faire couler le béton de manière à bien couvrir le ferraillage et à éviter la présence de poches d’airs qui pourrait fragiliser l’ouvrage. Les barres de petite longueur ne sont pas recommandées pour réaliser un ajout, car elles ne sont pas très résistantes. Si on doit découper des barres à l’aide d’une disqueuse, les équipements de protections individuelles appropriées sont à prévoir.

Catégories : Travaux