Crédit immobilierDe manière générale, le candidat à un prêt immobilier est libre de choisir le type de taux d’intérêt que le banquier doit appliquer sur son crédit. Le taux en question peut être fixe ou variable. L’appel aux services d’un courtier en crédit immobilier vous permettra de faire votre choix selon les détails de votre projet. Mais comment savoir si le taux pour lequel on a opté dans le cadre de son prêt immobilier est fixe ? C’est la question à laquelle nous répondons dans cet article.

Comment savoir qu’on bénéficie d’un prêt immobilier à taux fixe ?

Le prêteur qui souscrit à un crédit immobilier à taux fixe, jouit d’un certain nombre davantage. Quelle que soit la durée de son prêt immobilier, il ne verra jamais le taux d’intérêt de la banque changer. Ce type de taux implique donc un pourcentage fixe qui reste constant du début jusqu’à la fin du remboursement du crédit.

Autrement dit, avec un prêt à taux fixe, il vous sera impossible de revoir à la baisse le taux d’intérêt de votre établissement bancaire. La seule solution envisageable pour profiter d’éventuels taux d’intérêt plus bas est la renégociation de votre crédit immobilier.

L’un des nombreux avantages que vous aurez avec un crédit immobilier à taux fixe, c’est qu’il vous permettra de connaître dès le départ les mensualités à payer pendant toute la durée de votre prêt puisqu’elles sont invariables.

Si toutes ces conditions d’emprunt sont remplies par votre prêt immobilier, sachez alors que vous bénéficiez présentement d’un taux d’intérêt fixe. Cela dit, il existe différents types de taux fixe. Aimeriez-vous savoir lequel est appliqué sur votre crédit immobilier ? Si oui, ne manquez pas la section suivante de l’article.

Quels sont les différents types de taux fixe applicables sur un crédit immobilier ?

Prisé pour sa stabilité et sa sécurité, le prêt immobilier à taux fixe peut se décliner de différentes façons dans le but de s’adapter au mieux au profil du prêteur. Ainsi, le crédit immobilier peut être à taux fixe avec des échéances constantes, modulables ou encore progressives.

Le taux fixe à échéances constantes est celui qui a le plus de succès auprès des candidats aux prêts immobiliers. Cela s’explique par le fait que ce type de taux fixe est le seul à proposer des mensualités dont le montant ne varie pas du début du prêt jusqu’à son terme. Le souscripteur peut du coup connaître à l’avance le coût total de son prêt en fonction de la durée sur laquelle s’échelonnera le remboursement. Vous pouvez retrouver les définition de tous les types de taux sur cette page.

Le taux fixe à échéances modulables, quant à lui, apporte un peu plus de souplesse dans le montant des remboursements mensuels à effectuer. Ainsi, le bénéficiaire d’un crédit immobilier à taux fixe à échéances modulables pourra modifier à la hausse ou à la baisse ses mensualités en tenant compte de l’évolution de sa situation personnelle (divorce, héritage, naissance, promotion professionnelle, etc.).

Le taux fixe à échéances progressives offre, par contre, la possibilité au prêteur immobilier de fluctuer ses mensualités dans le temps. Pour en profiter, celui-ci doit négocier de façon contractuelle lors de la souscription au prêt, l’évolution des remboursements mensuels. Le plus souvent, les candidats à un prêt immobilier à taux fixe avec échéances progressives optent pour des mensualités initialement faibles qui croissent au fur et à mesure que les années s’écoulent.

En confrontant chacune de ces conditions d’emprunt immobilier, vous arriverez aisément à déterminer le type de taux fixe qui est appliqué à votre crédit immobilier actuel.

Catégories : Banque